Dans mon walkman #1

Elle ne me quitte pas. Je l’écoute en boucle, en boucle, en boucle… depuis des jours. Je n’arrive à me concentrer sur rien d’autre. Le temps s’est arrêté. Parfaite. Dans l’émotion, dans la douceur de leurs voix et l’harmonie de leurs timbres. Et ces mots, qui décrivent parfaitement ce sentiment qui ne me quitte jamais, cette envie de fuir vers les couchés de soleils et toutes les aurores boréales. Cette envie profonde d’arrêter les tic-tacs de l’horloge et de me fondre dans le temps, et dans le monde qui m’entoure. Elle est comme les heures que l’on passe dans le noir, une tasse de chocolat chaud dans les mains, blottie dans sa couette, en tête-à-tête avec les lucioles et le clair de lune. Et toutes ces pensées qui glissent, s’envolent, pèsent mais nous allègent aussi.

Tu es déjà tombé amoureux d’une chanson ? Moi oui.

____

In a world of places,
Let’s go somewhere we haven’t gone
We’ve got younger faces
Than our hearts are letting on

And we won’t place
Any stock in old days
Let’s save up for something new
Someday, I won’t have to wait for you

What if I ask,
What if I ask you to stay
What if it cost
You your heart and your last name

And we won’t place
Any stock in old days
Let’s save up for something new
Someday, I won’t have to wait for you

And when you sleep at night I hope that we write novels in our heads
Of what to tell the other when we wake
And when morning comes before we’re done with volumes left to chose
Let’s say ‘I love you’
Just ‘I love you’
‘I love you’
And ‘I love you too’

Margaux Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *