Nap

La musique a parfois ce pouvoir de fixer les instants. Cela arrive rarement, mais quand l’association se fait, le morceau reste marqué à vie du souvenir de cet instant précis. Celui-ci a une place spéciale pour moi. Il me transporte à un instant précieux, doux et chaud. C’était une après-midi, d’automne ou de printemps. Une de ces après-midi où il fait bon de ne rien faire. La lumière du soleil était orangée, et je sentais sa chaleur se diffuser doucement au travers de la vitre. Enroulée dans le plaid rouge, je faisais une sieste… ou pas vraiment. A demi éveillée, bercée par la musique, j’écoutais paisiblement le bruit des touches du clavier de l’ordinateur. Il était là, à côté. On était heureux je crois. Quelque chose comme ça. De la tendresse. De la paix. Quelque chose de simple, de parfait.

Margaux Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *