Cocon et cartons

C’est une histoire de cocon, et de grandes aventures…

Je me suis arrêtée entre deux cartons, pour prendre cette photo et écrire ces mots.

Partir… ça a toujours été un des monstres sous mon lit… Oh, je suis partie avant, mais jamais comme ça. Jamais pour… potentiellement Toujours. Jamais en emportant tout, et en ne laissant rien derrière moi. Alors j’ai décidé de faire les choses doucement, de me donner le mois. Pour emporter les choses au fur et à mesure, pour ne pas arracher le pansement trop vite tout de même. Jusqu’à cet instant, je n’avais ressenti qu’impatience, excitation, et une toute nouvelle énergie ! Celle des murs blancs et de toutes les possibilités, celle de la liberté d’être et de devenir et de grandir encore. Quitter le cocon familial c’est s’arracher, de son plein gré, à tout ce qu’on connait, pour le meilleur, parce qu’il le faut et qu’on étouffe un petit peu. Je sais que les jours seront beaux, différents mais pleins de découvertes ! Je vais me rencontrer et je suis impatiente de vivre enfin pour moi… Mais aussi, quelque part, mon cœur est serré. Je dis au revoir à celle que j’étais.

La valise en carton…

[Image à venir. Restauration en cours]

Elle était là, sur le trottoir. Elle aurait pris la pluie si je n’était pas sortie à ce moment là. Une valise en carton, abimée par le temps. Sa poignée, arrachée… surement la cause de l’abandon. Une étiquette peu lisible sur le côté indique un Hôtel sur une couronne… Quel age a-t-elle ? Est-elle d’époque ? Laquelle ? J’ai vérifié qu’elle était bien vide et je l’ai emportée avec moi. Je ne sais pas encore exactement les modifications que j’y apporterai. Je pense la laisser brut et simplement lui donner le soin qu’elle mérite. Je me demande quelle est son histoire… A-t-elle accompagné des immigrés dans leur quête d’une vie meilleure ? Mes grands-parents sont arrivés avec des valises comme celle-là en 65. Mon père m’a raconté qu’il rangeait ses petits trains dans une de ces valises quand il était enfant… Quels pays a-t-elle vu ? A-t-elle transporté le butin de toute une vie… ou seulement des maillots de bains ? Ou, après tout, peut-être n’a-t-elle jamais quitté l’Alsace…

Je l’ai trouvée, là, juste après avoir signé le bail de mon tout premier appartement… La vie envoie parfois de drôles de signes…

Aimants

C’est toujours un peu magique de rencontrer son âme-sœur. Elle est là, de l’autre côté de cette pièce bondée mais on ne la voit pas tout de suite… La soirée bat son plein dans le brouhaha et l’agitation, tout va vite, rien ne cloche… c’est un instant ordinaire. Les astres sont sur le point de s’aligner et personne ne le sait. C’est un rire, un regard, les paroles d’une chanson, la citation d’un film… qui allumera l’étincelle. On aura un frisson, si discret qu’on ne le sentira pas. Un frisson qui ne prendra son sens qu’une fois le temps passé… Alors, des mois, des années plus tard, on reviendra sur ce moment qui a tout changé et sans vraiment savoir pourquoi, de cet instant qui nous avait pourtant semblé si ordinaire, on se souviendra du temps qu’il faisait, de la couleur d’une chemise et de celle d’une robe, de la boisson que l’on avait en main, des mots innocents que l’on s’était échangé… J’aime à imaginer que ces rencontres sont inévitables et que toutes les âmes-sœurs se rencontrent un jour, sautant de hasard en hasard, jusqu’à ce moment, attirés… comme des aimants.

A mes amis, et Bonne Année

Si je t’écris ce soir c’est parce qu’une année s’achève. L’Histoire se souviendra sans doute de 2016 comme d’une année sombre et on lira dans les livres les bombes, les fous, les présidents à houpette et les merveilleux artistes qui nous auront quitté. On l’enterre avec plaisir, cette année un peu nulle… Alors parce qu’elle s’achève, je t’écris. Parce que c’est des belles choses que j’aimerais qu’on se souvienne. Tous les sourires et les beaux jours, les lunes géantes, les jolis voyages et les grasses matinées, les baisers sincères, les repas entre amis, les instants en famille, les fous rires, les bébés mignons. J’espère que cette fin d’année aura été douce, pleine de chaleur et d’amour. C’est aussi ce que je te souhaite pour cette année 2017, qu’elle soit pleine de chaleur et d’amour, d’espoir, d’accomplissements, de belles surprises et d’instants un peu magiques !

Je t’aime.